Peu de communes le savent mais le TEC subventionne, dans certains cas, les équipements vélo aux arrêts d'autobus en Wallonie, à hauteur de 80%. Une commune volontariste peut donc installer du parking vélo à moindre coût, là où s'exprime une demande pour l'intermodalité bus/vélo.

Logo vélo bus TEC

Précisons le d'entrée de jeu, il y a plus de 10.000 points d'arrêts pour les bus en Wallonie. La méthodologie proposée ici par le TEC vise donc à aider les communes à équiper en priorité les arrêts fréquentés par des personnes à vélo. Avec des équipements qui vont de simples arceaux à des boxes sécurisés, en passant par des auvents.

Démarches à faire pour les communes

Le premier pas pour une administration communale est de recenser sur son territoire les arrêts à équiper en parking vélo. A ce sujet on ne peut que lui conseiller de récolter les demandes des cyclistes locaux, pour cerner au mieux la demande potentielle.

La commune contacte ensuite sa direction territoriale du TEC (BW, Hainaut, Liège, Namur...) qui lui tranmettra un formulaire où mentionner les types d'équipements souhaités, les lieux et les demandes éventuelles de citoyens pour étayer son dossier. Le tout doit être retourné auprès de la DT du TEC, qui complètera la demande avant de l'envoyer, si il y a accord de principe, à la Direction générale du TEC, qui a en charge les dossiers d'infrastructure.

Cette dernière rédigera une convention fixant les droits et obligations des parties. Une fois cette dernière signée, la commune pourra s'occuper d'acquérir les dispositifs et d'effectuer les travaux de placement. Le TEC remboursera ensuite 80% du coût moyen des travaux (selon sa grille de prix interne), après réception de toutes les factures.

Important Pour les dispositifs couverts un permis d'urbanisme est nécessaire.
La commune reste propriétaire de tous les équipements posés et doit en assurer la gestion et l'entretien.

Du côté du citoyen

Beauvechain parking vélo TEC

Un seul conseil à suivre ici : envoyer à sa commune une demande d'installation de parking vélo (+ quel type : simple, couvert, sécurisé ?) à l'arrêt de bus que l'on fréquente à vélo, en expliquant en quelques lignes le besoin collectif. On peut aussi mentionner l'existence d'une subvention possible du côté du TEC (au cas où la commune l'ignorerait !).

Votre courrier est important non seulement pour cibler les arrêts pertinents à équiper en range-vélos, mais aussi pour aider votre commune à décrocher plus facilement un subside. C'est à elle ensuite de prendre la main et de réaliser l'équipement de l'arrêt de bus.

Luc Goffinet

Plus d'infos

13205 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ