Cyclistes et piétons sont régulièrement invités à partager un même espace : au-delà de l'élémentaire respect du code de la route, une bonne cohabitation passe également par quelques gestes de courtoisie !

Trottoirs partagés, piétonniers ouverts à la circulation des vélos, RAVeL et autres voies vertes... Piétons et cyclistes sont régulièrement amenés à circuler sur un même espace. Sur ces espaces partagés ou parfois contigus, il est essentiel que les usagers fassent preuve de courtoisie et de compréhension… même lorsque les difficultés de cohabitation résultent d'un aménagement mal conçu (dans ce dernier cas, n'hésitez pas à alerter le gestionnaire de voirie) !

Ampoule

Quelques règles d'or 

Au-delà des règles élémentaires du code de la route et de respect du piéton (ne pas rouler sur les trottoirs, céder la priorité au passage piéton...), veillez à adopter ces quelques réflexes bien utiles !

► Évitez l'effet de surprise

Le contact visuel est essentiel, car il permet d'anticiper le comportement des autres usagers. Ce contact n'est pas toujours possible, par exemple lorsqu'un cycliste dépasse un piéton par l'arrière. Dans ce cas, l'effet de surprise peut être particulièrement désagréable pour le piéton, même lorsque le cycliste roule à faible allure.

Lorsque vous dépassez un piéton par l'arrière : 

  • avertissez de votre présence, à l'aide d'un léger coup de sonnette au besoin. Il se peut malgré tout que le piéton ne vous entende pas (parce qu'il est malentendant, parce qu'il porte des écouteurs, à cause du bruit ambiant…) : soyez-en conscient·e !
  • ralentissez 
  • dépassez "large" : inutile de frôler le piéton, même s'il empiète sur l'espace réservé aux cyclistes. Celui-ci est toujours susceptible de modifier sa trajectoire.

► Adaptez votre vitesse 

Adaptez votre vitesse aux conditions : ralentissez si le flux de piétons/cyclistes est important, mettez pied à terre si nécessaire. Redoublez de prudence en présence de jeunes enfants, de séniors ou de chiens en laisse, ou lorsque votre champ de vision est obstrué. 

► Maintenez votre trajectoire

Ne slalomez pas entre les piétons, mais maintenez au contraire une trajectoire rectiligne, plus lisible (et prévisible) pour les autres usagers. Ne coupez pas la route au piéton, passez de préférence derrière lui. 

► Restez courtois·e en toute circonstance

Souvenez-vous que chacun a sa place sur ces aménagements : piétons comme cyclistes doivent tenir compte de la présence éventuelle de l'autre. N'hésitez jamais à communiquer positivement : un sourire, un geste de remerciement, une explication éventuelle…peuvent bien souvent aider à désamorcer les tensions !   

15778 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ