Chaque année, aux Pays-Bas, 180 000 tonnes de papier toilette sont évacuées avec la chasse d'eau. Il s'agit pourtant d'un déchet qu'il est possible de valoriser. Et que faire, au pays du vélo, de ce papier WC recyclé ? Des pistes cyclables, évidemment ! Un exemple qui s'inscrit dans une réflexion plus large sur le caractère "circulaire" des infrastructures cyclables aux Pays-Bas. 

Piste cyclable en papier WC recyclé

C'est dans le cadre d'un projet de valorisation de la cellulose contenue dans le papier toilette usagé qu'est née la première piste cyclable "en papier WC", à Leeuwarden. La cellulose ne constitue en réalité que 5% du mélange d'asphalte utilisé. Ce procédé permet toutefois d'obtenir un revêtement plus drainant (donc moins glissant en cas de pluie) ; il s'avère en outre intéressant d'un point de vue écologique. 

Le cas de Leeuwarden est loin d'être isolé. Ci et là aux Pays-Bas, différents types de revêtement, plus ou moins durables, sont testés pour réaliser des pistes cyclables : en biocomposite (à partir de fibres de bois et résine) à Emmen, en "grasfalt" (à partir d'herbe à éléphant) à Zevenaar, en béton durable (sans ciment) à Ede…  

Rien de très surprenant à cela : alors que le pays développe massivement ses infrastructures cyclables, le développement de matériaux durables devient un réel enjeu. La production globale d'asphalte au Pays-Bas nécessite en effet chaque année quelque 400.000 tonnes de bitume, issu du pétrole.

La "piste cyclable circulaire"

Reconnus mondialement pour leur savoir-faire en matière d'infrastructures cyclables, nos voisins néerlandais semblent désormais se poser en pionniers des pistes cyclables "circulaires". Ce concept est à considérer assez largement : réduction du gaspillage, utilisation d'énergies renouvelables, réduction des émissions, etc., la réflexion englobant tant la réalisation de l'infrastructure que son entretien et son recyclage en fin de vie. 

Des infrastructures durables pour un mode de déplacement qui l'est tout autant : une idée pleine de bon sens !

Florine Cuignet

13137 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ